Choisir son psy

S’engager dans une psychothérapie, une psychanalyse, consulter un psychiatre ou un autre psy ou thérapeute suppose un minimum d’éclairage pour s’orienter. Déjà, les premières questions à se poser sont pour soi-même. Qu’est-ce que je cherche? Qu’est-ce qui peut fonctionner pour moi?

Du côté de ce qu’il existe, quels sont les différentes orientations théoriques et pratiques? Quelle formation a reçue chaque praticien? Comment trouver la personne qui me correspond, puisque l’on sait que le bon déroulement d’une thérapie dépend de la relation entre le patient et le thérapeute?

Comment choisir son psy?Psychothérapie, psychothérapeute, thérapie familiale, enfant, psychanalyse, psychanalyste, psychologue, psy, psychiatre, psychologie, analyste, thérapeute, dépression, anorexie, boulimie, troubles alimentaires, adolescent

Un bon conseil pourra venir de l’entourage ayant déjà une expérience de la psychothérapie. Cependant, un « bon thérapeute » pour l’un, ne sera pas forcément perçu de la même manière par un autre. En effet, la relation engagée avec le thérapeute est propre à chacun. Donc il est nécessaire de prendre le temps de choisir et de s’autoriser à changer si l’on ne se sent pas dans une bonne relation. Déjà, un thérapeute doit laisser la possibilité à chacun de se sentir libre, sans imposer un engagement sur une durée précise.

Il me semble nécessaire aussi de prendre connaissance du cursus du praticien que vous allez voir, car il existe une multitude de formations reconnues ou non-reconnues par l’état. Mais la formation ne suffit pas en elle-même car le travail personnel est la meilleure formation. C’est la garantie d’un positionnement professionnel de la part du psy.

Une relation de confiance

La relation avec le thérapeute est le socle fondamental du déroulement de la thérapie. Ainsi, je pense qu’il est nécessaire de s’autoriser à changer si l’on ne se sent pas en confiance ou si on a un doute sur la qualité de la relation qui va s’engager. En effet, il est indispensable, pour entreprendre ce travail, d’être en confiance avec « son psy ». On doit pouvoir dire les choses sans se sentir jugé et dans l’assurance du secret professionnel.

Les différents psy, de la psychiatrie à la psychanalyse

  • Le psychiatre

Le psychiatre est médecin spécialisé en psychiatrie. C’est donc le seul à pouvoir prescrire des examens complémentaires (pour poser un diagnostic différentiel). Le psychiatre est le seul habilité à poser un diagnostic de maladie mentale ou de trouble psychique et prescrire une ordonnance. Dans les différents psy, seul le psychiatre est remboursé car il est médecin. Certains proposent aussi des psychothérapies.

  • Le psychologue

Un psychologue est formé à l’université à différentes spécialités: psychologue clinicien, psychologue du travail, psychologue du développement, psychologue social. Le psychologue peut faire passer des tests d’évaluation ou d’orientation. Certains psychologues sont aussi formé à des méthode de psychothérapie (TCC, psychanalyse, psychothérapie humaniste, psychothérapie systémique, développement personnel…). La sécurité sociale ne prend pas en charge les consultations avec un psychologue. Toutefois, certaines mutuelles remboursent un nombre de séances limitées.

  • Le psychothérapeute

Le titre de « psychothérapeute » est protégé et réglementé depuis 2010. Il est réservé aux professionnels inscrits sur le fichier ADELI (registre national des psychothérapeute). Pour pouvoir devenir psychothérapeute, il faut avoir suivi une formation reconnue par l’état et obtenir un agrément de l’agence régionale de la santé. Le psychologue peut obtenir ce titre en justifiant un certain nombre d’heure de stage et une formation en psychopathologie. Le psychothérapeute peut se servir d’une ou plusieurs méthode (psychanalyse, TCC, psychologie humaniste, systémique….). La sécurité sociale ne prend pas en charge les consultations en psychothérapie. Toutefois, certaines mutuelles remboursent un nombre de séances limitées.

  • Le psychanalyste

Le psychanalyste est un spécialiste de l’inconscient. Le titre de psychanalyste n’est pas protégé. Cela ne signifie pas pour autant que n’importe qui peut se signaler psychanalyste. Ainsi, des associations ou sociétés proposent des formations et des analyse de pratique. Donc, le psychanalyste doit avoir déjà longuement avancé dans sa propre analyse. Il doit également suivre une formation théorique solide et maintenir une supervision tout au long de sa pratique. Les mutuelles ne prennent pas en charge les séances de psychanalyse.

psychothérapeute, psychothérapie, psychanalyste, psychanalyse, thérapie, analyse, psychologue, psychologie, psy, thérapie, familiale, psychogénéalogie, couple, enfant, montpellier, psychologue, psychologie, thérapeutique, médiation, musicothérapie, anorexie, boulimie, dépression, deuil, traumatisme, estime de soi, confiance en soi, positive, mal-être, difficultés relationnelles, thérapie de couple, adolescent

Pour me connaître : Parcours et formationAccueilQui suis-je, Contact

Lectures, Liens 

Blog

Consulter le blog